• L'Accueil Francophone de Thunder Bay
  • Home

Trois ACFOs du Nord réclament une représentation du Nord au conseil de planification de l’université franco-ontarienne

mardi, 07 février 2017

Thunder Bay, Sudbury et Témiskaming Shores, le 6 février 2017 – L’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO), l’ACFO du grand Sudbury et l’ACFOTémiskaming déplorent l’absence de représentants pour la région du Nord au comité de planification de l’université franco-ontarienne et réclament ainsi une telle représentation au comité menant au projet provincial.
 
 « Le projet d’université franco-ontarienne se veut un projet à portée provinciale; or, nous constatons que tous les acteurs clés nommés au conseil de planification proviennent de la région du Centre Sud-Ouest. Des inquiétudes se posent donc quant au risque que ce projet ne reflète pas les réalités des autres régions », d’expliquer M. Donald Pelletier, président de l’AFNOO. 
 
L’enjeu est d’autant plus important du fait que le Nord de l’Ontario est aux prises avec plusieurs problématiques liées à l’accès à l’éducation postsecondaire en français et à l’exode des jeunes. « Le Nord compte quatre (4) institutions postsecondaires de langue française ou bilingues, et celles-ci seront directement touchées par la forme et les mesures mises en place dans le projet d’université franco-ontarienne. Il faut que cela soit pris en compte lors des premières phases de planification », note M. Ghislain Lambert, président de l’ACFO-Témiskaming. « De plus, il a été clair dans les consultations que la population désirait une couverture provinciale par l’université franco-ontarienne. Dans ce contexte, il est crucial d’impliquer toutes les régions concernées, y compris le Nord-Est et le Nord-Ouest », ajoute Mme Lyse Lamothe, présidente de l’ACFO du grand Sudbury. 
 

À cet effet, les trois associations ont décidé d’envoyer une lettre à la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, l’honorable Deb Matthews, dans le but d’explorer les différentes solutions possibles afin d’assurer une représentation du Nord. « Nos démarches visent à expliquer l’importance de cet enjeu pour nos régions à la ministre, et nos demandes sont claires : nous croyons qu’il est impératif d’avoir un représentant pour le Nord au conseil de planification », de conclure M. Donald Pelletier. 

 
L’AFNOO assure le développement et la prospérité des communautés francophones dans le Nord-Ouest de l’Ontario sur le plan politique, éducatif, économique, linguistique, social et culturel
 
L’ACFO du grand Sudbury a pour mission de promouvoir la vitalité de la communauté francophone sur son territoire, engage et mobilise, veille aux droits et avance les priorités de la communauté francophone. 
 
L’ACFO-Témiskaming encourage et fait la promotion du développement et de l’épanouissement des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens de sa région dans les domaines, social, culturel, religieux, éducatif, économique et communautaire, et ce, sans but lucratif.
 
Revue de presse 

Université franco-ontarienne: les régions sont-elles mal représentées dans le conseil de planification ?