afnoo banner final

  • Home
  • Nouvelles
  • Le Premier ministre de l'Ontario brise une autre promesse aux francophones

Le Premier ministre de l'Ontario brise une autre promesse aux francophones

mardi, 09 avril 2019

Ottawa, le 5 avril 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est outrée par l’annonce de coupures de deux postes au sein de l’équipe du Commissariat aux services en français.

« Nous ne l’abolissons pas (le Commissariat aux services en français), nous l’intégrons dans son entièreté au sein du bureau de l’Ombudsman », avait pourtant dit aux médias la ministre des Affaires francophones en novembre 2018. Lors de la rencontre de l’AFO avec le Premier ministre de l’Ontario et la ministre des Affaires francophones, le 23 novembre, la promesse de conserver tout le personnel du Commissariat avait été réitérée

« Comme dans le cas de l’Université de l’Ontario français, le Premier ministre et son gouvernement nous ont menti. On comprend maintenant que l’intégration du Commissariat aux services en français visait finalement à faire des économies de bout de chandelle sur le dos de la minorité francophone. C’est inacceptable », a commenté le président de l’AFO, Carol Jolin.

« Le Premier ministre de l’Ontario doit accorder les fonds à l’Ombudsman de l’Ontario dans les plus brefs délais pour que l’entièreté de l’équipe du Commissariat aux services en français puisse poursuivre son travail. Nous allons consulter nos avocats pour voir si nous pouvons entreprendre des actions pour arrêter l’affaiblissement de notre institution », a-t-il ajouté.

En plus d’exiger du gouvernement de l’Ontario qu’il accorde les sommes nécessaires à l’Ombudsman pour respecter son engagement de conserver l’entièreté du personnel du Commissariat aux services en français, l’AFO réclame le dépôt d’un nouveau projet de loi visant à redonner l’indépendance complète de l’institution.