bandeau pub. club francophone du lac supérieur

Pages web

Projet d'ouverture de garderies francophones

garderies photo accueil

Lors de la consultation 2015-2016 du dernier Plan stratégique de l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO) les besoins en services de gardes d’enfants ont été identifiés comme prioritaires dans les communautés de Red Lake, Dryden, Ignace, Geraldton, Longlac, Manitouwadge, Marathon et Terrace Bay.

Parallèlement à la situation actuelle dans ces communautés, le gouvernement fédéral a mis en place un plan d’action 2018-2023 visant à octroyer des fonds pour la mise en place des services de garderie francophones dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Grâce à une contribution financière du Réseau de Développement Économique et d’Employabilité (RDEE Canada) et l’appui du Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) ayant réalisé l’étude du besoin au début de l’année 2019, nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer des avancements concrets.

Les statistiques recueillies auprès de plus de 250 membres des communautés visées ont démontré que l’implantation pouvait être viable sur cinq communautés, Red Lake, Dryden, Longlac, Manitouwadge et Geraldton. 

L'ouverture d'un nouveau centre de garde d'enfants ou d'une nouvelle agence de services de garde en milieu familial prend quatre mois en moyenne. Or, ce délai peut varier en fonction de plusieurs facteurs comme par exemple, le temps de constitution en société, le temps d’obtention des approbations requises, du temps de recrutement des opérationnels, des achats en équipements. Et, plus récemment la crise de la  Covid-19 qui ralentit l’ensemble de la société. 

Nous avons engagé une firme de consultants spécialisée en petite enfance, l’Équipe M, pour travailler sur le plan d'affaires des garderies et à leur mise en oeuvre jusqu'à l'ouverture. Nous nous entretenons hebdomadairement avec eux, avant de mener au mieux le projet. 

Les 5 comités sur les différentes régions sont mobilisés et travaillent en étroite collaboration avec nous et ce, malgré le contexte particulier dans lequel nous vivons. 

Nous avons entamé la phase d'implantation des garderies et nous avons opté pour trois modèles d'affaires : un modèle où la garderie sera créée dans les locaux des écoles francophones, un modèle en garderie familiale créé en partenariat avec l’Aféseo et un modèle où la garderie sera créée sous la forme d'une entreprise sociale. 

Le modèle de garderie familiale pourrait être implanté dès la rentrée prochaine. Quant aux autres modèles, ils s’inscrivent davantage sur la durée et des discussions avec les différents conseils scolaires vont être entamés très prochainement. 

 

ImprimerE-mail

Boîte à outils

Technologies

pdfGuide d'aide à la technologie pour les ainés - COVID-19, Mélanie Guillaume, 2020.

Télé-travail

pdfPratiques réussies en télétravail, Discitus, 2020.
pdfTenir des réunions efficaces en videoconférence, Discitus, 2020

Ressources humaines

pdfEncadrement et supervision du personnel à distance, Discitus et Fasken, 2020.
pdfPratiques réussies en leadership, Discitus, 2020.
pdfLes responsabilités de mon CA pendant la crise COVID-19, Discitus, 2020.
pdfPréparer son plan de relance des activités suite à la crise COVID-19, Discitus, 2020

Santé

pdfComment gagner en résilience durant la crise COVID-19, Julie Richer, Peak Energy Management, 2020.

Politique

10 façons de ne pas intéresser les gens à la politique de la francophonie de l'Ontario, Le Centre régional de recherche et d’intervention en développement économique et communautaire (CRRIDEC) et le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO), novembre 2018.

ImprimerE-mail

Équipe

elodie.2018 1
Élodie Grunerud 
Directrice générale, dg@afnoo.org

Diplômée d’un Baccalauréat en communication et information et d’une Maitrise en science politique, Élodie Grunerud cumule plus de 15 ans d’expérience au Canada, et à l’international (France, Maroc, Chili) en gestion, en développement économique communautaire, en enseignement, recherche et communication. Elle est également détentrice de l’Accréditation des Cadres émérites d’association (Caé) et membre en règle de l’Association professionnelle en ressources humaines (HRPA). Elodie bénéficie d’un très bon réseau professionnel canadien ayant travaillé également au Québec et aux Territoires du Nord-Ouest avant de prendre la direction de l’AFNOO en septembre 2011. Aujourd’hui, elle travaille activement avec son équipe pour accroitre les services en français, pour renforcer les capacités organisationnelles des groupes membres et contribuer au développement économique communautaire de la région du Nord-Ouest de l’Ontario.

screen shot 2020 09 03 at 1.46.41 pmKatérie Therrien-Kenedy

Agente en employabilité et liaison communautaire, emploi@afnoo.org

Katérie Therrien-Kennedy est titulaire d’un Baccalauréat en études internationales et langues modernes et en voie d'obtenir sa Maîtrise en relations internationales de l’École supérieure d’études internationales de l’Université Laval de Québec. Son stage au sein d'une association communautaire en Inde lui a permis de s'outiller dans le domaine du développement communautaire. Polyglotte, Katérie parle le français, l'anglais et a des connaissances en chinois. Ayant grandi dans une famille exogame dont sa mère est aussi originaire du Nord de l’Ontario, Katérie a une profonde compréhension des défis que vivent les francophones dans la région. Son entregent et son expérience avec la clientèle sauront aider et guider les bénéficiaires dans leur intégration économique et social. Katérie sera également responsable de sensibiliser les employeurs à recruter des nouveaux arrivants qualifiés bilingues. 

screen shot 2020 09 03 at 1.45.51 pmRachel Fiozandji
Agente d'établissement, etablissement@afnoo.org

Rachel Fiozandji est titulaire d'un Baccalauréat en information-communication de l'Université de Moncton et d'une Maîtrise en sciences de l'information obtenue à l’Université d’Ottawa. Depuis son arrivée au Canada, ayant toujours vécu dans les régions où les francophones sont minoritaires, elle comprend les enjeux liés à l'intégration socio-économique des nouveaux arrivants en général, et des immigrants francophones en particulier. Que ce soit en tant qu'enseignante de français langue seconde, ou stagiaire en communication et en sciences de l'information, Rachel a travaillé avec une clientèle très diversifiée et a le souci permanent de s'adapter à chacun pour offrir un service personnalisé et de qualité. Attentive, consciencieuse, dynamique et fière francophone, c'est avec un immense plaisir qu'elle entend utiliser son savoir-faire et ses qualités relationnelles pour travailler de pair avec les nouveaux arrivants à l'atteinte de leurs objectifs d'établissement et d'intégration dans le Nord-Ouest de l’Ontario. 

christian 1

Christian Ouaka
Agent de développement socio-économique – programme Réseau du Nord, couaka@reseaudunord.ca

Originaire de la Côte d’Ivoire, Christian Ouaka est arrivé au Canada en 2013 à Moncton au Nouveau-Brunswick pour ses études universitaires à l’Université de Moncton. Il est détenteur de deux Baccalauréats en science politique et en relations publiques et d’une Maîtrise en administration des affaires-MBA. Il a durant son parcours universitaire milité au sein de plusieurs associations dont notamment l’Association des Étudiantes et Étudiants internationaux où il a eu la chance de travailler en étroite collaboration avec des organismes publics et privés œuvrant dans l'accueil et l'intégration des nouveaux arrivants. Défenseur de la francophonie et de l’immigration, il compte mettre à profit ses connaissances et son expérience au rayonnement de la francophonie. Christian travaille notamment, à renforcer et développer des partenariats pour valoriser et mettre en place de bonnes pratiques d'attraction, de rétention des immigrants francophones auprès des employeurs et des organismes francophones et anglophones.

joey 3

Joey Deschamps
Agent en développement économique et tourisme, tourisme@afnoo.org

Joey Deschamps a terminé ses études secondaires à l’École secondaire catholique de La Vérendrye à Thunder Bay. Il vient d'entamer ses études postsecondaires en biochimie avec une concentration en sciences biomédicales à l'Université Lakehead. Au sein de l’AFNOO, Joey est responsable, entre autre, du maintien et de la mise à jour du site web et des médias sociaux. Il travaille pour l’AFNOO depuis l’été 2019, et désire contribuer à la vitalité de la communauté francophone, qui lui est très importante.   

 

 

 

ImprimerE-mail

Sondage

Créez votre propre sondage sur les commentaires des utilisateurs

ImprimerE-mail

Déposez une plainte

Pourquoi porter plainte ?

commissariat-fr

Au niveau provincial : déposez plainte auprès du Commissaire aux services en français de l’Ontario : formulaire en ligne.

En Ontario, la population francophone a le droit d’être servie en français par les administrations centrales des institutions et organismes gouvernementaux, ainsi que dans les régions désignées. Une plainte est le mécanisme de rétroaction direct par lequel le citoyen indique son mécontentement ou ses inquiétudes au sujet d’un manquement de services en français ou d’une insuffisance de qualité de ces derniers. Il peut s’agir de :

• votre carte de santé, permis de conduire, acte de naissance, etc. ;
• un service qui ne répond pas bien aux besoins de la population francophone ;
• un service inexistant.

Vous pouvez donc déposer une plainte en tout temps, peu importe la situation où vous jugez que votre droit d’être servi en français n’a pas été respecté.

Source : Commissariat aux services en français

 

logocommissariatauxlanguesoffciellescoupeAu niveau fédéral : Commissariat aux langues officielles

  • Vous vous rendez dans un bureau désigné bilingue, mais on vous accueille dans une seule langue officielle.
  • Un bureau désigné bilingue d’une institution fédérale néglige de vous fournir des services dans la langue officielle de votre choix.
  • Vous êtes un employé d’une institution fédérale dont le bureau se trouve dans une région désignée bilingue et vous éprouvez des difficultés à employer la langue officielle de votre choix dans le cadre de votre travail.
  • Vous croyez que les décisions d’une institution fédérale nuisent à l’épanouissement d’une communauté de langue officielle en situation minoritaire.
  • Vous trouvez que les exigences linguistiques d’un poste n’ont pas été établies objectivement compte tenu des tâches à accomplir.
  • Vous estimez qu’une institution fédérale n’a pas respecté l’égalité de statut des deux langues officielles.
  • Vous pensez que toute autre disposition de la Loi sur les langues officielles n’a pas été respectée.

 

Déposez plainte auprès du Commissariat aux langues officielles : formulaire en ligne.

ImprimerE-mail