Projet d'ouverture de garderies francophones

garderies photo accueil

Lors de la consultation 2015-2016 du dernier Plan stratégique de l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO) les besoins en services de gardes d’enfants ont été identifiés comme prioritaires dans les communautés de Red Lake, Dryden, Ignace, Geraldton, Longlac, Manitouwadge, Marathon et Terrace Bay.

Parallèlement à la situation actuelle dans ces communautés, le gouvernement fédéral a mis en place un plan d’action 2018-2023 visant à octroyer des fonds pour la mise en place des services de garderie francophones dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Grâce à une contribution financière du Réseau de Développement Économique et d’Employabilité (RDEE Canada) et l’appui du Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) ayant réalisé l’étude du besoin au début de l’année 2019, nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer des avancements concrets.

Les statistiques recueillies auprès de plus de 250 membres des communautés visées ont démontré que l’implantation pouvait être viable sur cinq communautés, Red Lake, Dryden, Longlac, Manitouwadge et Geraldton. 

L'ouverture d'un nouveau centre de garde d'enfants ou d'une nouvelle agence de services de garde en milieu familial prend quatre mois en moyenne. Or, ce délai peut varier en fonction de plusieurs facteurs comme par exemple, le temps de constitution en société, le temps d’obtention des approbations requises, du temps de recrutement des opérationnels, des achats en équipements. Et, plus récemment la crise de la  Covid-19 qui ralentit l’ensemble de la société. 

Nous avons engagé une firme de consultants spécialisée en petite enfance, l’Équipe M, pour travailler sur le plan d'affaires des garderies et à leur mise en oeuvre jusqu'à l'ouverture. Nous nous entretenons hebdomadairement avec eux, avant de mener au mieux le projet. 

Les 5 comités sur les différentes régions sont mobilisés et travaillent en étroite collaboration avec nous et ce, malgré le contexte particulier dans lequel nous vivons. 

Nous avons entamé la phase d'implantation des garderies et nous avons opté pour trois modèles d'affaires : un modèle où la garderie sera créée dans les locaux des écoles francophones, un modèle en garderie familiale créé en partenariat avec l’Aféseo et un modèle où la garderie sera créée sous la forme d'une entreprise sociale. 

Le modèle de garderie familiale pourrait être implanté dès la rentrée prochaine. Quant aux autres modèles, ils s’inscrivent davantage sur la durée et des discussions avec les différents conseils scolaires vont être entamés très prochainement. 

 

Imprimer